En avant mars!

En collaboration avec le Swiss Creative Center et Vaucher Manufacture Fleurier, la commune de Val-de-Travers a convié le public à célébrer le changement d’heure et à assister au débat public qui a réuni différents intervenants autour des thèmes de l’innovation et de la créativité en matière d’horlogerie. Avec en avant-goût de la part du Swiss Creative Center cet « En avant mars ! » qui permet enfin de disposer d’une astuce pour savoir que faire de sa montre au passage à l’heure d’été. Un évènement incontournable où la créativité était au rendez-vous!

Vers une nouvelle crise horlogère? Discussion avec le public

Neuchâtel, le 17 mars 2015. L’arrivée très attendue de la montre connectée provoque un grand émoi dans les montagnes : « Allons nous vers une nouvelle crise horlogère ?» Le dernier "Watch & Manufacture Thinking" s'est tenu le 28 mars 2015 à Fleurier pour le programme des célébrations liées au changement de l’heure. Mis en place par Xavier Comtesse dans le cadre du «Swiss Creative Center» et soutenu par Vaucher Manufacture Fleurier, en collaboration avec la Commune du Val-de-Travers, le Think Tank a mis au centre de ses débats les lancements d’Apple et de Swatch de début mars.

Bavardage japonais pour réfléchir à l’horlogerie suisse

Ces réflexions ont été suivies de conférences publiques avec des orateurs prestigieux tels qu' Elmar Mock, Jacques Hainard, Xavier Comtesse, Takahiro Hamaguchi, Luc Bergeron, Hugues Jeannerat, José Demétrio, Michel Perrin ou encore Raphaël Gasser sous la forme originale d’un PECHA KUCHA*.Tour à tour, ils ont développé leurs constats, les forces de l’horlogerie suisse et axes de développement futurs.

La réflexion avance vite, les réponses suivront

Une réponse de "Watch & Manufacture Thinking" parmi tant d’autres concerne le mode de production. En effet, face à une production globalisée et éclatée,le consommateur réclame de plus en plus de la "longévité" des produits, en quelque sorte il s'oppose à la tendance de la "mort programmée des objets" si chère aux GAFAS (Google, Apple, Facebook, Amazon et Samsung). Il en sera vraisemblablement de même avec des produits tels que la montre. Ainsi, un effort de modernisation et d’information sur l’unicité de la production « à la Suisse » permettrait de garder un avantage compétitif sérieux. On peut citer parmi ces nouveaux processus de fabrication: les technologies additives (imprimante 3D), la manufacture digitale et connectée, l’internet des objets, le design thinking, la robotique, l’énergie verte et le recyclage, les nouveaux matériaux mais aussi la réalité augmentée, les big-data et le data mining, etc.

Celle de la Suisse?

La réponse est comme toujours diverse et non centralisée, basée sur des entreprises à forte capacité d’adaptation et ayant des compétences d’innovation, de créativité et d’agilité aux changements.