David-Jean-Jacques-Henri Vaucher

Premiers pas de l’horlogerie à Fleurier, sous la ramée d’un ample peuplier

Cité officiellement dès 1732 comme «orologer», David-Jean-Jacques-Henri Vaucher est considéré comme le premier horloger en petit volume ou montres de poche à Fleurier. Il est à l’origine de l’essor de l’horlogerie en ce lieu et d’une lignée d’artisans dont la renommée s’étendra jusqu’en Chine.

C’est en 1712, année de la naissance de son second fils David-Jean-Jacques-Henri, que le paysan et charpentier Daniel Vaucher fait édifier une maison à Fleurier, au lieu-dit Le Guilleri, du nom d’un grand peuplier noir qui s’y dresse fièrement. On peut lire aujourd’hui encore sur le linteau de la porte Grand-Rue 16, le monogramme «DV», encadré de l’année en question.

David-Jean-Jacques-Henri aurait appris son métier auprès d’un ouvrier du mythique horloger loclois Daniel JeanRichard. Il épouse, en premières noces, Anne-Marie Croisier, originaire du Pays de Vaud, qui lui donne trois enfants. Devenu veuf, l’horloger s’unit en 1749 à sa cousine Salomé DuPasquier, avec laquelle il aura quatre fils et une fille.

Lieutenant de milices, David-Jean-Jacques-Henri Vaucher, dit Vaucher du Guilleri, possède en 1738 une maison dans le quartier du Pasquier et acquiert la bourgeoisie de Neuchâtel en 1740. On dit qu’il fabrique la montre dans toutes ses parties et qu’il excelle en son art: il figure parmi les «habiles Horlogers» du Val-de-Travers mentionnés par Frédéric-Samuel Ostervald dans sa célèbre Description des Montagnes et des Vallées qui font partie de la Principauté de Neuchâtel et Valangin (1766).

Trois fils issus de la seconde union de David-Jean-Jacques-Henri, soit Claude-Jean-Pierre, Jean-Jacques-Henri et Henri-Louis, marchent dans les pas de leur père et fondent la maison «Vaucher Frères», vraisemblablement à la mort de ce dernier en 1786. Leur production consiste en des montres de poche, montres de carrosse (pendulettes) et pendules d’officier, qu’ils exportent avec succès en France, Italie et Allemagne.

L’entreprise Vaucher Manufacture Fleurier se nomme ainsi en hommage à ce patronyme réputé.

Sources: Laurence Vaucher et Paul Clementi - Vaucher… de famille en famille… - Vaucher Manufacture Fleurier, Fleurier 2007.

Par Ariane Maradan