Quand habillage et mouvement touchent à la perfection

La première montre certifiée « Qualité Fleurier »

C’est dans les ateliers de Chopard Manufacture, à Fleurier, qu’a vu le jour la montre-bracelet à laquelle fut décerné, au début de l’année 2005, le premier certificat « Qualité Fleurier ». Elle a passé avec succès les différents tests imposés tant dans le domaine esthétique que technique.

La fiabilité du modèle a été vérifiée lors du test Chronofiable®. Les 179 composants de son calibre à remontage automatique «L.U.C 9.96 Qualité Fleurier » ont été examinés (matériaux, finitions et décors). Ce mouvement a obtenu la certification de chronométrie COSC (contrôle durant 15 jours dans 5 positions et à 3 températures différentes). La montre a subi un test final de précision en habillage définitif sur le simulateur Fleuritest pendant 24 heures (variation de marche acceptée entre 0 et +5 secondes par jour). A l’issue de ces épreuves, le logo « Qualité Fleurier » a été apposé sur son mouvement et le fond de son boîtier.

Faisant partie d’une édition spéciale produite à l’occasion de la création de la certification « Qualité Fleurier » et limitée à 250 exemplaires, cette pièce historique, au design élégant inspiré d’un modèle Chopard de 1950, porte l’appellation « L.U.C Fleurier », en hommage à Louis-Ulysse Chopard, fondateur de la Maison.

Par Ariane Maradan