Une volonté de fer

La personnalité de Sylvain Jacques imprègne son entreprise

Sylvain Jacques a quitté ValFleurier, qu’il avait cofondé, pour lancer Le Temps Manufactures. Il investit dans cette entreprise qui fait sa place dans la fabrication de composants mouvements et de mouvements.

«C’était un peu culotté de mettre le mot manufacture dans le nom de l’entreprise au départ, mais maintenant, c’est légitime». Sylvain Jacques a créé en 2008 Le Temps Manufactures dont il est le seul actionnaire. L’entreprise est installée depuis 2010 dans le bâtiment qui a abrité Vaucher Manufacture à Fleurier, «des locaux bien adaptés à nos activités, mais on s’y sent déjà un peu à l’étroit. La confidentialité m’empêche de dire qui sont nos clients, mais regardez les noms présents place Vendôme à Paris et vous aurez une bonne idée» sourit le patron aux épaules carrées.

Il a fallu deux ans pour développer un mouvement baguette pour dame, en collaboration avec Christophe Beuchat (voir L’Heure by Fleurier N° de mars 2013) qui a rejoint l’entreprise très récemment. «C’est un pari, nous misons sur la petite taille, c’est ce qui est le plus difficile à faire». Le mouvement suivant, dans la lignée du premier, sera disponible en versions manuelle et automatique.

Sylvain Jacques a l’ambition de faire de son entreprise un partenaire incontournable des grandes marques. Il y a déjà investi 10 millions de francs et pense injecter la même somme dans les cinq prochaines années. «Nos équipements sont très innovants. Pour les rentabiliser au maximum, certaines machines tournent 24h/24, tous les jours de l’année».

Par Marylise Saillard