Urbanisme horloger

1826, construction de l’hôtel de ville de Fleurier

La maison de commune de Fleurier, construite par Edouard Bovet en 1826, abritait les activités d’établissage de la marque Bovet.

Au 19e siècle, l’établisseur portait l’organisation de la production des montres. C’est lui qui distribuait le travail aux ateliers indépendants du village et des alentours. Une fois les montres assemblées, c’est encore lui qui les regroupait et les expédiait en Chine ou ailleurs.

Parfois dans les caves arrivaient aussi des marchandises comme le thé, les soieries et autres produits venus de ces contrées lointaines. Charge alors au négociant-établisseur de les commercialiser dans la région.

Le bâtiment, très vite appelé « Palais chinois » par les Fleurisans, se voulait ample et cossu pour témoigner de l’aisance financière et de la respectabilité de ses propriétaires.

C’est tout cela qui a motivé, en 1905, l’achat de cette riche demeure par les autorités pour en faire l’hôtel de ville de Fleurier. La Fondation Qualité Fleurier s’y est installée il y a juste dix ans.

Par Benoît Conrath